Ménopause – Des recettes de combat

 

par Whitney Sickler, coach de santé holistique

Millions of people, on a daily basis, walk the streets without knowing exactly why they suffer certain chronic pains.

We eat more processed foods than in any other generation. We are exposed to antibiotics more than ever; it is in our food, and prescribed for the smallest infection. Furthermore, the economic times create a much higher stress level, increasing our susceptibility to illness.

Que vient faire le foie dans cette affaire ?

La ménopause, soit l’arrêt du cycle menstruel, et les symptômes qui accompagnent cette étape de la vie d’une femme, peuvent être influencés par la propreté du sang – le bon fonctionnement du foie est donc essentiel pour la détoxification et la purification du sang.

Le foie, ou comme j’aime l’appeler, le gardien, est probablement l’organe le plus  industrieux du corps. Tout va au foie pour être analysé et envoyé au besoin : les acides aminés, les sucres, les vitamines solubles dans l’eau et de nombreuses hormones, comme les œstrogènes, traversent tous les cellules de la muqueuse, passent par la veine porte hépatique, puis se dirigent vers le foie.

Quand il y a un excès d’œstrogène dans le sang, le foie le filtre, l’envoie à travers le canal biliaire et dans le tractus intestinal pour être éliminé.

L’importance des fibres dans la régulation hormonale.

Cependant, ce système ne peut fonctionner qu’avec l’aide des fibres. Elles sont essentielles à la propreté du sang ! Elles absorbent l’oestrogène et l’emportent avec les autres déchets. Quand il y a un manque de fibres dans l’alimentation, l’excès d’œstrogène est réabsorbé dans le sang qui finit par retourner dans le foie, à travers le canal biliaire, dans le tractus intestinal et ensuite dans le sang. On appelle ce processus la circulation entéro-hépatique (« entéro » signifie intestin et « hépatique » signifie foie).

La chlorophylle -­ La matière première indispensable à notre corps.

 La chlorophylle, « le sang des plantes » présent dans les légumes verts, les légumes de mer et les algues, nettoie le sang et aide à détoxifier le foie, le côlon et le système digestif ! En ajoutant ces aliments à votre régime quotidiens vous fournissez à votre corps les matières premières dont il a besoin. Notre corps a besoin de toute l’aide possible pour faire face à toutes les toxines auxquelles nous sommes exposées de nos jours. Puisque ces aliments sont entièrement reconnaissables et assimilables, l’énergie peut être dépensée pour équilibrer les hauts et les bas qui se produisent à chaque étape de la vie.

Les superaliments -­  Pour aller plus loin…

Selon l’expert David Wolfe, « les superaliments sont la catégorie des aliments les plus puissants, concentrés et riches en nutriments de la planète – Les superaliments ont la capacité d’augmenter énormément la force vitale et l’énergie du corps, et sont les meilleurs choix pour améliorer la santé globale, stimuler le système immunitaire, augmenter la production de sérotonine, améliorer la sexualité, ainsi que nettoyer et alcaliniser le corps. Les superaliments respectent et dépassent tous nos besoins en protéines, vitamines et minéraux, en glyconutriments (sucre de polysaccharide essentiel), en acides gras essentiels, les exigences du système immunitaire, et bien plus encore. »

Les adaptogènes  ­ cause de l’efficacité des superaliments

Certains superaliments, comme les baies de goji, la racine de maca, les champignons reishi, la racine d’asperge, le rhodiola, le ginseng et les algues AFA, contiennent tous des adaptogènes puissants. Un adaptogène stimule et renforce le système en aidant le corps à gérer plus facilement le stress, en équilibrant et en stabilisant le système hormonal glandulaire, le système nerveux, le système cardiovasculaire et la musculature. Pour le dire simplement, les aliments contenant des adaptogènes permettent au corps de s’équilibrer et de « s’adapter » à de nombreux facteurs de stress (physique, chimique ou biologique). Ces aliments fourniront plus d’énergie si nécessaire, mais ne stimuleront pas le système quand celui-ci n’en a pas besoin. Selon la plupart des études, les adaptogènes stimulent également l’immunité et augmentent la vitalité globale du corps de 10 à 15%.

Cela ne concerne-t-il que les femmes ménopausées ?

Certes non ! Ces aliments peuvent être bénéfiques pour les hommes et les femmes de tout âge. Mais ils sont vraiment très utiles pour les femmes atteingnant cette étape de leur vie. Les symptômes de la ménopause et du syndrome prémenstruel sont considérablement réduits lorsque des adaptogènes sont ajoutés à l’alimentation. Les aliments modernes et artificiels manquent de vitamines, de minéraux, d’antioxydants, de phytonutriments et de fibres. Et n’oublions pas les produits animaux instables sur le plan hormonal que le processus de l’élevage industriel a introduit dans notre alimention…